Bienvenue dans le numéro 73 de Call to Comms!

🛫
TSF en route pour les îles des Caraïbes touchées par l'ouragan Beryl
L'ouragan de catégorie 4 Beryl a frappé la Grenade et Saint-Vincent-et-les-Grenadines le 1er juillet, provoquant des destructions, des dommages aux infrastructures et des coupures d'électricité et de communication.

TSF a surveillé la situation avant que l'ouragan ne touche terre et a coordonné son déploiement avec l'Agence caribéenne de gestion des urgences en cas de catastrophe (CDEMA).

Une équipe est déjà en route pour fournir une connectivité d'urgence et soutenir les personnes touchées.

Restez informé sur nos canaux de médias sociaux.

Cette semaine, découvrez le rapport annuel 2023 de TSF. Lisez la suite pour en savoir plus sur nos chiffres clés, nos missions et notre impact l'année dernière.


"TSF adapte sa réponse pour contribuer à la protection des personnes au cœur des crises humanitaires. Nous pensons que la communication est un droit de l'homme et qu'elle est cruciale dans les situations humanitaires, tant pour les individus que pour les organisations. Notre engagement à fournir des télécommunications est un élément essentiel de nos valeurs fondamentales et s'étend - dans la mesure du possible - au-delà de toutes les frontières."

Monique Lanne-Petit, directrice de la TSF

2023 en chiffres

En 2023, TSF a effectué 14 missions dans 15 pays et a aidé plus de 403 900 personnes et 128 organisations humanitaires et gouvernementales. 

Connectivité

En 2023, TSF a effectué des missions d'urgence en réponse à des catastrophes liées au climat en Libye, au Maroc, en Turquie et au Mexique, en soutenant les efforts de secours locaux et internationaux et en fournissant des télécommunications aux communautés touchées. 

TSF a également poursuivi son projet en Ukraine en réponse à la guerre, en fournissant une connectivité à 8 abris pour les personnes déplacées à l'intérieur du pays. 

Kate, une Ukrainienne déplacée dans l'un des refuges partenaires de TSF.
"Nous utilisons le Wi-Fi et c'est très utile pour nous parce que mon mari et moi travaillons en ligne. C'est l'un de nos principaux besoins car nous n'avons pas assez d'argent pour la 4G. Les enfants ont aussi besoin d'étudier en ligne".

Accès à l'information

En 2023, 259 200 migrants et réfugiés déplacés au Mexique, au Guatemala, en Colombie et en Pologne ont eu accès à des informations cruciales sur les procédures légales, les soins de santé et les ressources d'aide, grâce à nos écrans d'information dans les refuges pour migrants et les centres collectifs.

Hanna, coordinatrice à la Croix-Rouge polonaise
"Les écrans sont très utiles parce qu'ils donnent des informations que nous n'avons pas personnellement. Par exemple, quand il faut aller se faire vacciner, ou comment aider les gens à aller à l'école, ou comment ils peuvent obtenir une aide sociale..." 

Inclusion numérique

En 2023, 1400 Malgaches ont visité l'IT Cup Center de Miarinarivo, Madagascar, dont 600 jeunes et étudiants qui ont participé aux activités proposées par le centre telles que les programmes d'initiation à l'informatique, les ateliers extrascolaires et les clubs techniques et créatifs comme les projets de cartographie et de collecte de données. 

Le partenariat avec le Lycée Général de Miarinarivo a également été renouvelé, et une nouvelle activité de soutien à la recherche a été organisée pour améliorer les études des étudiants.

"J'habite à Miarinarivo, mais j'étudie à Tana. Quand je suis ici, j'en profite pour me rendre au cybercentre IT CUP, qui m'offre des tarifs réduits et un espace de travail. Je fais des recherches sur mes études. J'essaie aussi de trouver un emploi. Il m'est donc nécessaire d'avoir une connexion internet. Dans le contexte actuel, la technologie numérique est essentielle, surtout pour les jeunes. Mais cela présente beaucoup de risques si les jeunes l'utilisent de manière irresponsable comme l'usurpation d'identité, les escroqueries et le harcèlement. Je lance donc un message aux utilisateurs de ces nouvelles technologies pour qu'ils considèrent le numérique comme un vecteur de développement".

Edwin, 33 ans, étudiant en master à l'Institut privé de Tananarive, s'est inscrit à un cours de programmation informatique à l'IT Cup.

Pour lire le rapport complet, cliquez sur ce lien .

A la semaine prochaine !