Bienvenue dans l'édition 69 de Call to Comms!

Cette semaine, alors que la Journée mondiale de l'Environnement a lieu le 5 juin, nous avons demandé à Erwan, notre stagiaire en transition écologique sur TSF, de nous expliquer ce qu'est la transition écologique sur TSF.


Rencontrez Erwan, stagiaire en transition écologique à TSF

Erwan est étudiant en géographie et urbanisme. Il a rejoint TSF pour travailler sur la transition écologique au sein de notre ONG. Nous lui laissons le soin d'expliquer son travail et ce que signifie la transition écologique pour TSF.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre rôle à TSF? Quelles sont vos principales responsabilités ?

"Mon travail consiste à superviser tous les projets liés à la responsabilité de TSF en matière d'environnement et de climat. Mes deux principales responsabilités sont de superviser les émissions de gaz à effet de serre (GES) et de participer à un autre projet sur les achats durables," explique Erwan. 

La transition écologique ne peut se faire seule : le bilan GES de TSF s'inscrit dans une démarche soutenue par la région Nouvelle-Aquitaine et assistée par un cabinet spécialisé, tandis que le projet d'achats durables est réalisé en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie. 

TSF fait également partie du Réseau Environnement Humanitaire,un groupe d'ONG françaises créé pour discuter des questions environnementales et améliorer la façon dont elles sont abordées dans l'action humanitaire.

Pourquoi est-il important pour les organisations humanitaires de travailler sur leur transition écologique?

"Les organisations humanitaires font déjà beaucoup plus de bien que de mal. Elles doivent donc se concentrer sur l'action humanitaire. Mais la transition écologique n'est pas incompatible avec la fourniture des meilleurs services humanitaires. 

Certains diront que certaines entreprises ont un impact plus important et que le nôtre, en tant qu'ONG, n'est peut-être pas aussi significatif, mais nous pouvons tout de même contribuer à atteindre l'objectif fixé par le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat).

En outre, en tant qu'organisation humanitaire, nous pouvons avoir un rôle à jouer en matière de plaidoyer, car les organisations humanitaires ont toujours été pionnières dans un grand nombre de domaines, l'environnement et le changement climatique étant l'un d'entre eux.

Les organisations humanitaires suivent le principe "ne pas nuire". Ce principe s'applique également à notre impact sur le climat et l'environnement : si nous voulons aider les personnes touchées par des phénomènes climatiques extrêmes, notre première responsabilité est de contrôler (et si possible de réduire) notre propre contribution au changement climatique".

"La transition consiste à faire de notre mieux pour participer au processus collectif qui nous permettra de surmonter la crise climatique actuelle.

Vous avez travaillé sur une charte environnementale pour TSF. Pouvez-vous me faire part de trois points clés de cette charte ?

"Le premier point clé est l'engagement deTSF à évaluer et à réduire ses émissions de GES afin d'atteindre les objectifs fixés par l'Accord de Paris sur le changement climatique et le GIEC.

Un deuxième point clé est la réduction de notre impact direct, par exemple en ce qui concerne l'énergie, l'eau et la gestion des déchets.

Le troisième point clé que j'aimerais souligner est que nous devons nous assurer que les activités sont adaptées à ce qui se passe localement en termes de transition écologique. Nous devons travailler avec les communautés locales et les responsables locaux pour nous assurer que le projet s'inscrit dans ce qui se passe localement. C'est déjà le cas pour tous les aspects logistiques et sociaux de nos projets. Ce troisième point clé est d'inclure les aspects environnementaux et écologiques d'une mission dans notre travail avec les communautés locales".

Travailler ensemble : acteurs humanitaires locaux et internationaux
Comment nous pouvons mieux faire face aux situations d'urgence et quelles mesures nous pouvons prendre pour mettre en place une réponse stratégique solide aux situations d'urgence.

Enfin, quels sont les principaux objectifs de TSF en matière de transition environnementale au sens large ?

"Le rôle des données écologiques est de permettre à TSF de disposer de lignes directrices thématiques pour sa transition écologique en général. Mais d'une manière plus large, la transition consiste à faire de notre mieux pour participer au processus collectif qui nous conduira à surmonter la crise climatique en cours. Faire sa part, en quelque sorte".

A la semaine prochaine !