Bienvenue dans le numéro 68 du Call to Comms!

Cette semaine, nous avons mis en lumière Zoe Hamilton, Senior Insights Manager chez GSMA, qui a passé du temps avec l'équipe de Call to Comms pour discuter du récent rapport de GSMA intitulé:La connectivité en crise : Les implications humanitaires de la connectivité pour les communautés touchées par les crises". Ce rapport résume clairement l' impact de la connectivité en cas de crise et explique comment la situation évolue lorsque la connectivité est inexistante, limitée ou stable.

Également cette semaine : un entretien avec Ros Irving, PDG de notre partenaire Capacity Media. Nous avons parlé de notre collaboration, de la Semaine internationale des télécommunications et de bien d'autres choses encore !


Entretien avec Zoe Hamilton, de la GSMA, sur la connectivité en temps de crise

Quelles sont les "implications humanitaires" de la connectivité ?

Il existe plusieurs thèmes sur lesquels la connectivité (sa présence ou son absence) a un impact dans une crise humanitaire : la protection, le bien-être, l'autonomie, l'écosystème de l'information, l'aide humanitaire et la coordination.

Quel est l'impact de la connectivité dans les crises humanitaires ?

Lorsqu'il n'y a pas de connectivité, "les gens sont parfois dans l'incapacité de faire part de leurs préoccupations ou de demander de l'aide. Cela peut [également] limiter l'acheminement de l'aide humanitaire, ce qui peut avoir pour effet d'exclure les groupes qui ne vivent pas dans les zones couvertes par le réseau." 

"Même si 95 % du monde est aujourd'hui couvert par des réseaux mobiles, les 5 % restants affectent de manière disproportionnée les personnes qui vivent dans des situations de crise.

Même lorsque la crise humanitaire n'est plus une urgence immédiate, le manque de connectivité peut "réduire l'accès à des choses qui contribuent au bien-être mental des gens".

"Nous ne faisons rien ici. On attend et on prie. Je veux travailler, je veux vivre. Je veux faire quelque chose. Et c'est pour cela qu'il est important d'avoir Internet. Parce qu'il nous permet de nous distraire, au moins un peu, et de rester en contact avec nos amis et notre famille. Les gens en ont besoin. Sinon, nous deviendrions fous.

Femme réfugiée du Congo dans un camp de réfugiés en Grèce.

L'accès à l'internet est essentiel pour les réfugiés
Nous expliquons pourquoi l'accès à l'internet est essentiel pour les réfugiés : avantages pour la santé mentale, accès à l'éducation et simple recherche d'informations.

"Nous savons que les gens vivent des crises tout en étant connectés. Et cela change la façon dont les gens vivent la crise, cela peut créer de nouveaux défis et de nouveaux risques", du harcèlement aux risques de trafic et même à l'impact sur la situation réelle.

"Nous avons vu des récits susceptibles d'exacerber ou de modifier les conflits sur le terrain en exacerbant l'hostilité, les escroqueries et les fraudes qui se propagent".

Que pouvons-nous faire pour relever ces défis ?

Ces risques ne doivent pas être "utilisés comme une excuse pour ne pas connecter les communautés", insiste Zoe, mais doivent être pris en compte par la communauté humanitaire pour "les atténuer le mieux possible". Mais comment faire face à ces risques ? Zoe met en avant des stratégies d'atténuation possibles, allant de l'initiation au numérique à la collaboration avec les acteurs de la technologiepour "réprimer les discours haineux, la désinformation et la mésinformation sur leurs plateformes". 

Elle conclut : "Les technologies numériques font partie de notre vie quotidienne. Elles font partie intégrante de notre mode de vie, et cela s'étend à notre expérience en tant que personnes confrontées à des crises humanitaires."

Lire le rapport iciet regardezl'interview complète pour en savoir plus sur les implications humanitaires de la connectivité et sur la manière dont nous pouvons en tenir compte à mesure que les technologies évoluent :


Discussion avec Capacity Media

Nous avons eu le plaisir de discuter avec Ros Irving, PDG de Capacity Media, de notre partenariat, de l'ITW et de la manière de "garder le monde connecté".  

Entretien avec Capacity Media
Nous nous sommes entretenus avec Ros Irving, PDG de Capacity Media, pour discuter de notre partenariat, de la Semaine internationale des télécommunications et de bien d'autres choses encore !

A la semaine prochaine !